Mon panier

Le printemps à la ruche : saison de tous les enjeux.

Le printemps est enfin arrivé ! Les abeilles vont effectuer une mission bien noble : polliniser 80 % des variétés végétales.

Tout en récoltant le nectar des fleurs pour fabriquer le miel, elles se couvrent de pollen et transportent celui-ci de fleurs en fleurs. Cette pollinisation, fécondation d'une fleur par une autre, permettra la naissance des fruits, puis des graines et noyaux qui produiront à nouveau des végétaux... Les abeilles par cette pollinisation maintiennent ainsi un équilibre aussi vital que fragile pour nombre d'espèces végétales, animales et pour nous, les Hommes.  

Une bonne saison apicole dépend de bonnes conditions climatiques. Un soleil au rendez-vous et les fleurs printanières seront abondantes. Une grosse activité sur la planche d'envol sera alors observée et le miel coulera à flots. Il sera nécessaire de les surveiller avec attention car certaines colonies se développeront si rapidement qu'il faudra les diviser en deux ou trois essaims pour les placer dans des ruchettes. Afin de compenser le manque de provisions si le temps est moins clément, un nourrissement devra être dispensé.    


La visite du printemps :


Elle est capitale pour les apiculteurs. Vous déterminerez les actions à entreprendre durant la saison selon ce que vous découvrirez à l'ouverture de vos ruches. Bien se documenter sur l'apiculture vous aiguillera sur la manière de mener votre rucher. Néanmoins, l'apiculture étant un art avant d'être une science, votre sensibilité nourrie de votre expérience vous procurera votre propre savoir-faire
Pour le bien des abeilles et de la production, la visite doit être menée avec organisation, précision et rapidité. Je conseille aux apiculteurs débutants de simuler plusieurs fois le processus de visite avant d'ouvrir la ruche. Les instruments nécessaires seront préparés, à portée de mains (porte-cadres, enfumoir, lève-cadres, cadres...).
Pour commencer, sortez le cadre de rive, c'est le « cadre à provisions » puis en avançant vers le centre, vous trouverez la ponte et peut-être la reine. Cette année, 2017, le marquage de la reine sera jaune.   


Lors de la visite, les principaux points à contrôler sont :


- le nombre d'abeilles dans la ruche. Au-dessous de 4 cadres la ruche est faible.
- l'état des provisions. Si les cadres de rive sont chargés de quelques kilos de miel la ruche subviendra à ses besoins d'alimentation pour l'élevage des abeilles.
- la quantité de couvain (larves). Idéalement, les quatre ou cinq cadres centraux doivent contenir du couvain. S'il n'y a qu'un seul cadre de couvain la ruche est faible.
- l'aspect du couvain et la présence de la reine. Le couvain doit être compact et pondu concentriquement. S'il est disséminé cela signifie que la reine est âgée ou malade, s'il est inexistant, la ruche est orpheline. 

Profitez aussi de la visite du printemps pour renouveler les vieux cadres, c'est une question d'hygiène. Votre visite de printemps effectuée, les essaims placés dans leurs nouvelles ruches, il ne reste plus qu'à attendre de belles miellées. 

N'oubliez pas de bien vous équiper pour visiter votre rucher en toute sécurité.
Avis lecteurs
2 avis

Note globale

5 / 5

Trier par
  • Date
  • Popularité
  • Note
très bien
par bertrand|20/03/2017
« Oui, les abeilles sont les vecteurs de la biodiversité et des bonheurs qui se retrouvent dans nos assiettes. Non seulement elles nous offrent des nectars savoureux (tant de variétés de miels), des remèdes naturels (propolis, gelée royale), elles sont aussi les garantes d'un avenir sain. VIVE LES ABEILLES ET LES APICULTEURS ! »
Avez-vous trouvé cet avis utile ?
(4)
(0)
bien
par pierre|19/03/2017
« Premier survol de l'apiculture ;le suivi d'un rucher demande un réel apprentissage par des formateurs compétents.L'abeille est une créature vivante dans un milieu de plus en plus hostile »
Avez-vous trouvé cet avis utile ?
(11)
(0)
Aucun résultat