Mon panier

Elever des poules, plus qu'une tendance

Il est de plus en plus courant de voir dans les jardins des poulaillers, au coin d'une rue, en se promenant... en ville.

Avoir des poules n'est plus réservé aux campagnes. Les urbains aussi veulent les leurs pour avoir l'assurance de manger des œufs bio, mais également dans une démarche écologique. Et oui la poule est devenue écolo* ! Certaines communes et villes vont même jusqu'à offrir un couple de gallinacés à leurs administrés pour réduire la quantité de déchets organiques produits.   


Accueillir des poules, c'est à portée de tous !

Pour commencer, adoptez au moins deux poules, elles supportent difficilement la solitude. Seule, elle serait constamment sur le qui-vive et dépérirait. A trois, elles se sentent bien plus en sécurité. Il faut savoir qu'une poule peut pondre entre 150 et 300 œufs par an selon les races. Il faut savoir que deux poules fournissent suffisamment d'œufs pour une famille de 4 personnes. En automne et en hiver, dès que le froid est là, les poules pondent beaucoup moins, voire plus du tout, ne soyez pas surpris.  


Installation de l'indispensable poulailler.

Le poulailler est le lieu de vie dans lequel les volailles dorment et pondent.
Il faut lui trouver l'endroit idéal, à l'abri le plus possible du vent et des intempéries et légèrement ombragé pour que vos poules trouvent un peu de fraicheur l'été.
Pensez aussi à vos voisins (si vous en avez) avant de l'installer, il ne faudrait pas qu'ils subissent les nuisances sonores et olfactives, idem pour vous. Mais ne l'éloignez pas trop non plus de votre maison pour que ce ne soit pas une contrainte d'aller les nourrir, leur apporter de l'eau fraiche et chercher les œufs.   


Pour un poulailler "confortable"

Comptez au moins un mètre carré pour 3 ou 4 poules de taille moyenne. Il vaut mieux qu'il soit trop grand que trop petit. Les poules stressent vite.
Il doit comprendre :
- un nid douillet par poule constitué de paille et ou de copeaux de bois, de sciure ou un pondoir pour qu'elles couvent sereinement.
- une mangeoire à approvisionner quotidiennement (blé, maïs, granules, déchets alimentaires : coquilles d'œuf, d'huitres, épluchures de légumes, reste de viande, gras, pain...)
- un abreuvoir : il leur faut de l'eau propre à volonté été comme hiver.
- un perchoir, positionné à environ un mètre du sol, est essentiel pour que vos poules puissent dormir sereinement. Par réflexe atavique, elles dorment toujours en hauteur se sentant ainsi plus protégées pendant leur sommeil.  


Un enclos protecteur.

Pour sécuriser leur habitat, installez un grillage avec de petites mailles autour du poulailler pour les préserver des prédateurs et éviter qu'elles se promènent là où elles ne devraient pas.
Prévoyez-le assez grand pour que vos volailles aient de l'espace pour gambader et pour qu'elles puissent gratter à leur guise le sol à la recherche d'insectes, ce qu'elles aiment tout particulièrement.
Dans un enclos idéal on doit trouver : de l'herbe, de la terre, des coins à gratter...
Comptez au moins dix mètres carrés d'espace extérieur par poule. Enterrez suffisamment la clôture pour éviter que des nuisibles ne passent dessous et s'attaquent à vos poules. Pour les même raisons, pensez à la hauteur (2 mètres) mais pas seulement; certaines poules sont capables de voler.     




* Il faut savoir que deux poules sont capables d'ingurgiter jusqu'à 150 kilos de déchets organiques par an.  
Je donne mon avis

Pour donner votre avis, veuillez choisir une note entre 1 et 5 en cliquant sur les étoiles.

* Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires.
Si vous souhaitez poser une question ou si vous avez une réclamation, utilisez le formulaire prévu.