Mon panier

Comment faire du boudin noir maison ?

Par tradition et parce qu'il était difficile à conserver, le boudin se dégustait sitôt fabriqué, ou après quelques jours tout au plus, lors d'un repas réunissant tous ceux qui avaient participé à "faire le cochon". Si quelques-uns perdurent dans cette tradition, ce mets populaire est désormais consommé en toutes saisons tant il est apprécié.

Les boudins noirs, proprement dits, sont ceux à base de sang de porc, de gras et d'oignons cuits. Ils ont été fabriqués dès la plus haute antiquité. Les techniques et les ingrédients entrant dans sa composition sont aujourd'hui nombreux et varient selon les différents us et coutumes locaux. Aujourd'hui, aidez-vous d'un poussoir à saucisse pour embosser votre préparation.   


Comment faire du boudin noir

Le boudin noir, embossé sous menu (boyau) de porc se présente soit en brasses ou en "boudin de table", proportions de poids et calibres égaux.
Sans être exhaustif, citons également le "boudin de langue" qui est embossé dans du chaudin (gros intestin du porc) ainsi que "le Béarn", ou "gros boudin de langue" embossé dans de la baudruche de bœuf...
Avant même de se mettre à l'ouvrage et tout au long du travail, deux règles doivent être impérativement suivies :
- une hygiène stricte,
- l'utilisation exclusive de matières premières fraiches et de qualité. 

Si les recettes de boudin diffèrent selon les régions, elles varient aussi entre celles des professionnels et celles des particuliers-amateurs. Toutes les recettes sont bonnes. Retenons simplement que la préparation du boudin peut se faire avec :
- les bardières (lard épais dorsal)
- des couennes
- des gorges
- ou encore avec la tête de porc  

Chacune des parties citées ci-dessus doivent être pochées dans un bon bouillon frémissant pendant au moins 30 minutes.
Pour un bon bouillon de cuisson il faut : du thym, des feuilles de laurier, des carottes, des oignons dont un piqué de clous de girofles, ail, du poivre en grain et des baies de genièvre.  

La cuisson des oignons peut être réalisée de deux façons : soit dans un bouillon ou émincés et cuit avec un corps gras.  


Préparation du boudin noir


Ingrédients :

· 3 litres de sang défibriné (à la saignée le sang est fouetté constamment pour séparer la fibrine du sang puis filtré et conservé au froid (+ 2°C + 4°C) éventuellement salé pour le conserver maximum 24 h)
- 1 kg de tête et de gorge de porc cuite dans un bouillon
- 1 kg d'oignons cuits
A noter
Le sang doit être impérativement du sang de la saignée du jour pour être sûr de la réussite de cette fabrication. 

La mêlée

Assaisonnement par kg de mêlée (à titre indicatif, car tout est une question de goût).
N'hésitez pas à tester avant d'embosser. Prélevez un cuillérée de la préparation et faites-la cuire à la poêle, goûtez et réajustez si nécessaire.
3 g Poivre gris moulu
2 g d'épices à boudin ou mélange quatre épices moulu
20 g de sel
Le choix du calibre des boyaux influe sur l'onctuosité du boudin. Avec un menu de porc calibre 30/32, compter 5 m environ et 5,50 m pour le 28/30. Soit 1 à 1,10 m environ par kg de mêlée pour le 30/32 et 1,40 à 1,50 m pour le calibre 28/30 (bien entendu tout ceci est très théorique compte tenu que tout dépend de la pression que l'on met dans le boyau). 

Préparation des boyaux

Coulez et rincez minutieusement les menus de porc en vérifiant qu'aucun ne soit déchiré ou troué. Vous pouvez voir comment procéder en consultant notre fiche conseil comment préparer les boyaux pour la saucisse.
Puis réservez-les dans de l'eau fraîche en évitant d'avoir trop de boyau hors de l'eau.  
Épluchez et émincez finement les oignons puis faites-les revenir dans un peu de saindoux, couvrez-les, réduisez le feu et laissez-les cuire à l'étouffée.
Pendant ce temps, prélevez toutes les chairs de la tête cuite en prenant soin de bien enlever les petits bouts d'os et de cartilages. Coupez-les en petits cubes de 1 à 1,5 cm et faites de même pour la gorge.
Filtrez le sang au chinois et assurez-vous qu'il a été salé.
Quand les oignons sont prêts, hors du feu, ajoutez les morceaux de tête et de gorge, puis le sang rapidement pour qu'il ne cuise pas au contact des oignons chauds. Remuez régulièrement pour éviter la coagulation du sang jusqu'à l'obtention d'un mélange lisse et homogène. 

L'embossage :

Le poussoir vertical est l'idéal pour cette opération. Enfilez l'une des extrémités du boyau sur l'entonnoir de sortie du poussoir et ligaturez par un double nœud l'autre extrémité. Remplissez le poussoir en veillant à bien prendre viande et sang mélangés pour ne pas se retrouver uniquement qu'avec de la viande ou du sang. Embossez doucement la mêlée en l'aidant à se répartir dans le boyau, il faut que ce soit ferme mais pas trop serré pour éviter l'éclatement. Faire des brasses de longueur raisonnable (2 m environ) ou des portions de 150 gr (pincez le boyau à la longueur souhaitée, tournez le boyau pour créer une portion et alternez le sens à chaque section). 

La cuisson des boudins :

Plongez le boudin dans l'eau bouillante, remuez-le très délicatement pour que la cuisson soit homogène et éviter l'apparition de taches. Couvrir le récipient, réduire ou éteindre le feu et maintenir une température de 80/85°C pendant 40 minutes pour une bonne conservation. 

Notez bien

qu'au bout de 20 minutes le boudin est cuit mais pour assurer un goût supérieur et une meilleure conservation il vaut mieux le cuire davantage.
Le temps écoulé, vérifier la cuisson en piquant le boudin légèrement avec une aiguille ou le pique-saucisses aucune trace de sang ne doit apparaître mais uniquement un peu de jus de cuisson.
Une fois cuits, passez-les avec précaution dans de l'eau froide puis égouttez-les et laissez-les sécher sur un linge propre ou une volette.
Avant de les stocker, vérifiez bien qu'il n'y a plus aucune trace d'humidité, une gelée pourrait recouvrir les boudins ce qui altèrerait sa conservation. Le boudin noir doit être consommé rapidement, il se conserve entre 3 et 4 jours au réfrigérateur dans la partie la plus froide.
Mis sous vide il se congèle parfaitement.  


>>>>Tout savoir sur les poussoirs à viande.
Avis lecteurs
4 avis

Note globale

4.25 / 5

Trier par
  • Date
  • Popularité
  • Note
congeler le boudin ??
par j-pierre|10/12/2018
« Avez-vous essayé de congeler du boudin noir? Moi oui! C'est inmangeable: On l'impression de manger du sable! plein de grains dans la bouche: Beurk! Mangez votre boudin frais, c'est délicieux!! »
Avez-vous trouvé cet avis utile ?
(15)
(5)
boudin
par bernard|09/12/2018
« Donnez moi la recette pour cuire de la tete de porc en 30 minutes! »
Avez-vous trouvé cet avis utile ?
(25)
(6)
treés bonne recette
par christian|09/12/2018
« je mes dans le fond de mon récipient une couche de foin sec ramasser l'été cela permet de protéger le boudin et surtout de parfumé naturellement sa cuisson .bon appétit.  »
Avez-vous trouvé cet avis utile ?
(3)
(2)
trés bien
par gilbert|09/12/2018
« On peu faire la même avec des châtaignes en place d'oignons ; pour la cuisson un stérilisateur électrique est parfait (température constante). »
Avez-vous trouvé cet avis utile ?
(3)
(0)
Aucun résultat