Mon panier

Réussir ses confitures avec le bon matériel

La confiture est un incontournable des petits-déjeuners et des goûters, étalée généreusement sur une tartine ou une tranche de brioche. Faite maison, elle est encore meilleure ! Et avec les bons outils, c'est toujours plus simple et efficace.

La confiture maison, c'est tout simplement divin. Qu'elle soit aux fruits rouges, aux abricots, aux cerises... elle accompagne de douceur petits-déjeuners et quatre heures des plus petits et peut s'accorder parfaitement avec du fromage.
Réalisée dans sa cuisine, c'est assez simple. Cette traditionnelle transformation alimentaire ne demande que de bons et beaux fruits, du sucre et le matériel adéquat pour obtenir cette gourmandise à votre goût. Une confiture ayant la texture que vous aimez, une « prise » parfaite ; ni trop liquide, ni trop épaisse.  


Recycler les ustensiles de votre cuisine

Un certain nombre d'ustensiles se trouvent déjà dans les tiroirs ou placards de votre cuisine :  

- un économe. Sa double lame permet d'éplucher aisément vos fruits ou légumes,
- un couteau d'office. Le plus basique, bien souvent utilisé au quotidien, il est idéal pour émincer et couper les fruits,
- une balance. Essentielle pour préparer de la confiture, sachant que le secret d'une bonne confiture réside dans le juste équilibre, le bon rapport sucre/fruit,
- une cuillère en bois, pour remuer régulièrement la confiture pendant la cuisson pour qu'elle n'attache pas. Le geste doit être délicat afin de ne pas agresser les fruits,
- une écumoire, utile pour enlever les impuretés au fur et à mesure qu'elles remontent à la surface,
- une louche pour transvaser la confiture dans les bocaux.  


Les indispensables pour vos confitures

Pour compléter ces ustensiles du quotidien, trois indispensables vous seront indispensables pour réaliser vos confitures. 

Une bassine à confiture

Sa forme, évasée, contrairement à celle d'une marmite ou d'un faitout, favorise l'évaporation de l'eau, réduisant le temps de cuisson tout en garantissant une meilleure concentration révélant ainsi toute la quintessence du fruit.  

En quelle matière ?

Idéalement en cuivre, avec un fond épais pour une bonne cuisson. Ce matériau, excellent conducteur, offre une répartition homogène de la chaleur pour une cuisson uniforme. Il favorise la gélification et donc une meilleure prise de votre confiture.
Cette bassine traditionnelle a su évoluer et s'adapter aux nouveaux modes de cuisson. En effet, il existe aujourd'hui des bassines en cuivre pouvant s'utiliser sur une table de cuisson à induction.  

Un entonnoir à confiture

Il est parfaitement adapté pour remplir proprement et aisément les pots à confitures. Sa grande ouverture supérieure est conçue pour verser la confiture à l'aide d'une louche, évitant ainsi un maximum de salissures, mais aussi de vous brûler. Pour plus de stabilité, sa large embase se positionne parfaitement sur les pots.  

Des pots en verre

Pots et couvercles doivent être impérativement en bon état et stérilisés avant d'être remplis de confiture encore chaude.  
Pourquoi ? Pour éviter que des bactéries ne prolifèrent dans votre confiture. 
Comment ? Plongez-les 5 à 10 minutes dans l'eau bouillante et laissez-les sécher à l'air libre sur un torchon propre.  


Les autres ustensiles pratiques

D'autres accessoires peuvent également vous rendre service. 

Un thermomètre à confiture

Il peut être un véritable plus pour contrôler la cuisson de vos confitures avec précision et obtenir la consistance souhaitée. Plongez-le dans la bassine à confiture : quand il indique une température de 104/105 °C, votre confiture est prête ! 

Etamine ou chinois

Fini les pépins, grains des petits fruits rouges dans la confiture ou la gelée.  

Un dénoyauteur

Vous avez des prunes, des cerises... ôtez les noyaux en quelques minutes sans avoir à batailler avec vos fruits pour les enlever. C'est pratique et vous évite une corvée qui prend du temps. 

Il faut y penser...

Pour réaliser une grande quantité de confiture de petits fruits rouges une épépineuse peut être votre meilleure alliée. En effet, en un temps record, elle sépare les peaux, grains, pépins et impuretés de la pulpe. Evitant ainsi tout passage au chinois.  

Et pour finir, des étiquettes

Vos pots remplis, fermés et refroidis, une dernière étape : apposer des étiquettes. Elles vous aideront à trouver le bon pot lorsque vous voudrez piocher dans votre stock au gré de vos envies. 
Je donne mon avis

Pour donner votre avis, veuillez choisir une note entre 1 et 5 en cliquant sur les étoiles.

* Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires.
Si vous souhaitez poser une question ou si vous avez une réclamation, utilisez le formulaire prévu.